Editorial


Relation entre discours et emprise ?

Je voudrais me permettre d'être un peu original, dans la manière dont je vais tâcher d'explorer la relation entre discours et emprise. Le sujet est évidemment très large, et nous pourrions être tenter de l'aborder, pour mieux le saisir, en l'illustrant par des exemples classiques provenant d'autres nations ou d'autres temps : on traiterait par exemple volontiers de l'emprise du discours chrétien sur les peuples européens au Moyen-Age, ou de la propagande nazie dont a été victime le peuple allemand durant la seconde guerre mondiale, ou encore du discours djihadiste qui, aujourd'hui chez nous, peut mettre sous emprise certaines franges de la population. Si ces exemples classiques permettent d'illustrer effectivement le pouvoir dogmatique que peuvent avoir les mots sur les sujets, ils risquent néanmoins de donner à croire que dans nos sociétés industrielles modernes et démocratiques, la grande majorité de la population se situe en dehors de tels phénomènes d'emprise et que nous serions devenus des sujets libres, au sein d'une société qui réprouve la hiérarchie et le dogmatisme.

Read more

Si l’on prenait en compte sérieusement, effectivement, pratiquement la psychanalyse, ce serait un tremblement de terre à peu près inimaginable. Indescriptible. Même pour les psychanalystes

La psychanalyse a révélé au public l'existence en l'homme de l'inconscient, en une époque où dominait une foi partagée en la toute-puissance de la Raison humaine. Il y eut bien un tremblement de terre théorique, une fissure ouverte au cœur de l'apogée du rationalisme, brèche dans laquelle les arts s'engouffreront (peinture moderne, surréalisme, etc…). Cependant ce tremblement de terre n'a pas atteint semble-t-il le cœur du pouvoir de nos sociétés industrielles modernes, pouvoir scientifique, technique et économique. La fable d'un monde contrôlée par la pure rationalité humaine, et donc dominé par les hommes qui, précisément, disposent comparativement d'une plus grande rationalité, cette fable continue de régner, maintenant au pouvoir les castes dominantes.

Read more

Subjectivité et crises des représentations 

La mélancolie, selon FREUD, est une dépression extrêmement douloureuse qui fait perdre à un individu tout l'attrait qu'il a pour le monde extérieur. Il l'empêche d'aimer, enlève son intérêt pour les activités de ce monde et le rend sévère envers lui-même. Il se dénigre et se maudit même d'appartenir à un monde dans lequel son objet d'amour a disparu. La mélancolie toute entière tourne autour de cet objet d'amour et de sa perte. Il s'agit d'un objet convoité et possédé par la personne, sur lequel il a projeté toute son affection, auquel il s'identifie et qui le rend heureux. Il peut s'agir d'un objet concret, d'une personne ou d'un idéal moral.

Read more

L’impossibilité comme telle est la tâche que partagent la psychanalyse et la déconstruction

Introduction : proposition d'entente de ce qu'il y a d'essentiel dans la psychanalyse et la déconstruction Bien sûr nous n'allons pas commettre l'erreur d'enfermer dans une définition la psychanalyse ou la déconstruction. Ces mouvements ne se laissent pas enclore dans une formule, dans une phrase, censée en cerner l'essence. Cependant il nous paraît néanmoins important au commencement de notre réflexion de situer quelle est notre propre entente de ces mouvements. Non pas en vue de proposer à l'accord une commune compréhension et de la fixer là, mais plutôt ...

Read more


Cabinet de Psychanalyse et Psychothérapie de groupe
3, Square Lamarck
75018 PARIS

Métro Lamarck (ligne 12)

 

Tel : 01 42 58 37 80

 

 

 



La psychanalyse
  • La psychanalyse, c'est aider les gens à devenir ce qu'ils sont. " Dolto.

  • " Le bonheur est un rêve d'enfant réalisé dans l'âge adulte." Anna et Sigmund Freud
  • " Changer, jeter, c'est la même chose mais le premier est plus subtile que le second." Klein
  • " On ne perçoit dans le monde environnant que ce qu'on est soi-même, on se "projette" sans cesse dans chaque objet. " Groddeck
  • " Si vous avez compris, vous avez sûrement tort. " Lacan
  • " Dans les moments où le système psychique fait défaut, l'organisme commence à penser. " Ferenczi
  • " C'est souvent la chose la plus fâcheuse du monde que d'avoir raison. " Adler
  • " Allez mieux d’abord, on analysera ensuite si vous le voulez. " Berne
  • " Lorsqu’on ne parle pas de l’essentiel rien d’autre ne peut être dit d’important. " Yalom
  • " Nous sommes trop enclins à penser la haine dans son opposition à l'amour. " Little
  • " L’attachement est un besoin vital d’être écouté, entendu, compris et soutenu. " Bowlby

 

 

Derniers articles

Vous souffrez d'un mal-être chronique, vous êtes fatigué, anxieux, et vous avez tenté de multiples approches qui sont restées vaines ?

Selon Freud, le fantasme est une représentation (consciente ou non) mettant en scène le désir d’un sujet et impliquant systématiquement d’autres personnes que lui.