Comment interpréter les rêves avec la psychanalyse ?

Durant le sommeil, il nous arrive de subir un phénomène inexplicable et incontrôlable qui agit sur notre psyché nommé « rêve ». D’après Freud, les rêves proviennent de nos pensées, des événements apparus la veille ou des éléments de la vie, sans oublier les souvenirs infantiles. Peu importe le contenu, le rêve signifie la réalisation d’un désir, il est expression de notre inconscient. Mais, comment peut-on interpréter les rêves avec la psychanalyse ?


Qu’appelle-t-on psychanalyse ?


Par définition, la psychanalyse est un moyen de rechercher les causes de chaque souffrance et le sens de la vie en se servant de la parole. Idéal pour déterminer les composantes de l’identité d’une personne, la méthode se traduit comme un moyen d’investigation de l’inconscient. Pour se faire, le psychanalyste écoute et accompagne le patient pendant la recherche des causes. Le travail du professionnel sert à accéder vers la connaissance de soi et des autres, dans le but d’obtenir une meilleure existence répondant aux critères. La méthode reste une technique permettant de créer une réconciliation avec soi-même, afin de vivre plus librement et réaliser de faire vivre ses désirs.

Que signifie le rêve ?

Si l’on se base sur les expériences, les rêves sont des phénomènes enclenchés par des restes diurnes et plusieurs investissements de la part des pensées. La voie du rêve est « la voie royale de l’accès à l’inconscient » et représente un petit sentier qui permet d’explorer la véritable nature d’une personne. Il est le lieu d’expression de désirs refoulés, qui peuvent être mis à jour avec un travail qui relie une symbolique intérieure propre à chacun. Ces images mettent en perspectives un signifié, si l’on sait y être attentif.


Comment fonctionne le psychanalyste pour interpréter les rêves ?

 

Le travail de psychanalyse au cabinet à Paris 18, se base sur la méthode d’accompagnement, pour l’orientation d’un analysant. Elle est centrée sur la rencontre des dialogues et la confrontation avec les contraintes dans l’objectif de mieux s’adapter à la réalité interne subjective. Avec une analyse des rêves, des actes manqués ainsi que la remémoration des souvenirs de l’enfance, le psychanalyste associe sa technique avec la parole pour obtenir à un sens, une direction. En effet, l’analyste va guider le dénouement des zones d’ombre. En mettant de la lumière sur les vides et les incohérences de l’inconscient, les symptômes, les inhibitions et les angoisses sont à même de guider l’analysant à se libérer de ses souffrances psychiques. On peut déduire que l’analyse ne signifie pas la suppression d’un symptôme, mais se concentre sur l’acquisition d’une nouvelle expérience émotionnelle et d’un savoir, indispensable pour faire disparaître les troubles à l’origine d’un symptôme.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur les autres pages du site et découvrez les différents domaines d'application de la psychanalyse , ou en prenant contact avec le cabinet de psychanalyse Michael Baralle à Paris 18.

 

Cabinet de Psychanalyse et Psychothérapie de groupe
3, Square Lamarck
75018 PARIS

Métro Lamarck (ligne 12)

 

Tel : 01 42 58 37 80

 

 

 



La psychanalyse
  • La psychanalyse, c'est aider les gens à devenir ce qu'ils sont. " Dolto.

  • " Le bonheur est un rêve d'enfant réalisé dans l'âge adulte." Anna et Sigmund Freud
  • " Changer, jeter, c'est la même chose mais le premier est plus subtile que le second." Klein
  • " On ne perçoit dans le monde environnant que ce qu'on est soi-même, on se "projette" sans cesse dans chaque objet. " Groddeck
  • " Si vous avez compris, vous avez sûrement tort. " Lacan
  • " Dans les moments où le système psychique fait défaut, l'organisme commence à penser. " Ferenczi
  • " C'est souvent la chose la plus fâcheuse du monde que d'avoir raison. " Adler
  • " Allez mieux d’abord, on analysera ensuite si vous le voulez. " Berne
  • " Lorsqu’on ne parle pas de l’essentiel rien d’autre ne peut être dit d’important. " Yalom
  • " Nous sommes trop enclins à penser la haine dans son opposition à l'amour. " Little
  • " L’attachement est un besoin vital d’être écouté, entendu, compris et soutenu. " Bowlby


 

Articles récents

La perte de l’objet d’amour est l’étape première de la mélancolie, mais aussi du deuil. La mélancolie, selon FREUD, est une dépression extrêmement douloureuse qui fait perdre à un individu tout l’attrait qu’il a pour le monde extérieur.

Lisez la suite


Cette fin du XIXe siècle qui précède les horreurs du XXe est marquée par une certaine idéologie du progrès, une certaine foi dans les Lumières et la Raison


Publié sous le titre original Die Zukunft einer Illusion, L'Avenir d'une illusion est un article de Sigmund Freud paru en 1927. Subdivisé en 10 chapitres, il questionne le devenir de la religion à travers la culture, en réalisant une rétrospective dans le passé de celle-ci.


Le sujet pose comme présupposé à son traitement deux axiomes : qu’il existerait quelque chose comme un « sujet contemporain » et qu’il serait face à une alternative éthique lui imposant de choisir entre jouissance de l’objet et jouissance de l’identité.


Pour introduire notre propos nous nous appuierons sur la notion de paradigme empruntée parGeorges Lantéri-Laura à TS Khun.