Les grandes découvertes liées à la psychanalyse


Souvent contestés, l’intérêt thérapeutique et le caractère scientifique de la psychanalyse ont mené à de nombreux débats au sein de la communauté scientifique. 


Pourtant, nous allons voir que certains des apports de la discipline sont incontestables, notamment en ce qui concerne le fonctionnement du corps humain (au-delà de la dimension purement biologique), ou le comportement de l’homme en société.


L’exploration du psychisme

La théorisation de l’appareil psychique par Freud est un exemple caractéristique. Elle l’amènera dans un premier temps à élaborer la première topique, puis à souligner l’importance de l’interprétation des rêves,lapsus et pulsions afin de comprendre et réussir à dévoiler l’inconscient. 


La psychanalyse a aussi permis de souligner le rôle de l’enfance dans la construction de la sexualité, c’est notamment ce qui l’amènera à formuler lecomplexe d’dipe.


Aussi, la psychanalyse a plus généralement aidé à mieux comprendre l’origine de certains troubles psychiques (hystérie, dépression, perversion sous toutes formes…), et a donc assez logiquement facilité la recherche de solutions à ces troubles. Par exemple, le fait de savoir que nombre de névroses proviennent d’un refoulement suffit à comprendre qu’il faut passer par une levée de ce refoulement pour se rapprocher de la guérison.


C’est aussi par l’observation des symptômes de ses premiers patients que Freud a pu construire nombre d’hypothèses, des hypothèses suffisamment satisfaisantes pour mettre des mots communs sur des comportements jusqu’alors inexpliqués. La psychanalyse a donc permis de conceptualiser, de concrétiser certains phénomènes: d’une certaine façon, elle part de l’observable pour expliquer le non-observable.


L’homme dans son environnement

La psychanalyse a aussi permis d’aider à comprendre l’effet de l’environnement social sur nos comportements: à partir de quel moment par exemple, nous commençons à refouler nos pulsions pour être en accord avec la «morale», à nous préoccuper de la façon dont seront perçus nos agissements?


En effet, le psychisme d’un individu n’est pas uniquement lié à ses caractéristiques intrinsèques, il évolue dans un environnement donné.


Justement, la psychanalyse peut nous aider à mettre le doigt sur ce qui peut, et particulièrement dans nos sociétés modernes, nous amener à «subir notre environnement». Par exemple, alors que toutes les technologies actuelles sont destinées à nous rapprocher, jamais autant de personnes n’ont fait part de complexes, de solitude et/ou d’isolement. Autrement dit, alors que nous sommes censés être au plus proche des autres, nous n’avons jamais autant eu besoin d’être écouté.


Il apparaît donc qu’il existe des troubles que seule la psychanalyse est en mesure de traiter… ou a minima, de comprendre. Vous ressentez un besoin de libérer votre parole, de venir à la rencontre de la profondeur de votre intériorité  ?


Prenez contact avec le cabinet de psychanalyse psychothérapeute à Paris 18, afin d’entamer une cure analytique.


Cabinet de Psychanalyse et Psychothérapie de groupe
3, Square Lamarck
75018 PARIS

Métro Lamarck (ligne 12)

 

Tel : 01 42 58 37 80

 

 

 



La psychanalyse
  • La psychanalyse, c'est aider les gens à devenir ce qu'ils sont. " Dolto.

  • " Le bonheur est un rêve d'enfant réalisé dans l'âge adulte." Anna et Sigmund Freud
  • " Changer, jeter, c'est la même chose mais le premier est plus subtile que le second." Klein
  • " On ne perçoit dans le monde environnant que ce qu'on est soi-même, on se "projette" sans cesse dans chaque objet. " Groddeck
  • " Si vous avez compris, vous avez sûrement tort. " Lacan
  • " Dans les moments où le système psychique fait défaut, l'organisme commence à penser. " Ferenczi
  • " C'est souvent la chose la plus fâcheuse du monde que d'avoir raison. " Adler
  • " Allez mieux d’abord, on analysera ensuite si vous le voulez. " Berne
  • " Lorsqu’on ne parle pas de l’essentiel rien d’autre ne peut être dit d’important. " Yalom
  • " Nous sommes trop enclins à penser la haine dans son opposition à l'amour. " Little
  • " L’attachement est un besoin vital d’être écouté, entendu, compris et soutenu. " Bowlby


 

Articles récents

La perte de l’objet d’amour est l’étape première de la mélancolie, mais aussi du deuil. La mélancolie, selon FREUD, est une dépression extrêmement douloureuse qui fait perdre à un individu tout l’attrait qu’il a pour le monde extérieur.

Lisez la suite


Cette fin du XIXe siècle qui précède les horreurs du XXe est marquée par une certaine idéologie du progrès, une certaine foi dans les Lumières et la Raison


Publié sous le titre original Die Zukunft einer Illusion, L'Avenir d'une illusion est un article de Sigmund Freud paru en 1927. Subdivisé en 10 chapitres, il questionne le devenir de la religion à travers la culture, en réalisant une rétrospective dans le passé de celle-ci.


Le sujet pose comme présupposé à son traitement deux axiomes : qu’il existerait quelque chose comme un « sujet contemporain » et qu’il serait face à une alternative éthique lui imposant de choisir entre jouissance de l’objet et jouissance de l’identité.


Pour introduire notre propos nous nous appuierons sur la notion de paradigme empruntée parGeorges Lantéri-Laura à TS Khun.