Psychanalyste

Psychothérapeute, diplômé d'Etat

Analyste transactionnel de groupe




Titre de psychothérapeute, délivré par l'Agence Régionale de la Santé (A.R.S) - Idf
Numéro ADELI : 750032393


Diplômes


 





Titres et certifications


 

  • Certificat d'Analyste Transactionnel - CTA (courant : Psychothérapie), délivré par la European Association for Transactional Analysis (EATA).  

  • Certificat Européen de Psychothérapie - CEP, par la European Association for Psychotherapy (EAP) et la Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse (FF2P).    



Appartenances et participations à des associations de recherche


 

  • Psychanalyse : Membre d’un Groupe de travail (cartel) de l’Association Lacanienne Internationale A.L.I.

 

 

  • Psychothérapie : Membre de l'Institut Français d'Analyse Transactionnelle I.F.A.T et  de la European Association for Transactional Analysis E.A.T.A .

 





 

Supervision permanente de ma pratique professionnelle individuelle et groupale.


Adhérent à la Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse (FF2P).



Quelques lignes de ma pratique de la psychanalyse et psychothérapie analytique :

« J’utilise dans ma pratique professionnelle une base théorique psychanalytique et intégrative de plusieurs courants et recherches analytiques (C. G. Jung, S. Freud, S. Ferenczi, D. Winnicott, M. Balint, F. Dolto, E. Berne entre autres) ainsi que de certains courants psychothérapeutiques (psycho généalogie, analyse transactionnelle, gestalt-thérapie).

Ma pratique clinique, analytique et thérapeutique repose sur l'acceptation et l'engagement. Mes interventions sont basées sur les échanges et les ressentis émotionnels qui sont à mon sens au cœur de tous processus de réparation et de changement…, en somme de la croissance personnelle.

Les connaissances cliniques actuelles m’amènent à reconsidérer ma pratique analytique, et à ne pas systématiquement avoir recours à l’utilisation du divan avec tous mes patients. A mon sens, le moment venu, je le propose… , si les besoins, la structure, et l’individualité du patient s'y prête.

Je m’ouvre à une recherche clinique continuelle et à un dialogue avec d’autres disciplines du champ thérapeutique et scientifique et mets en avant une démarche transdisciplinaire.

Ma pratique s'appuie sur un long travail analytique personnel. Suivi d’une analyse didactique et clinique. Un préalable qui est incontournable. L’analyste, comme le thérapeute, travaille avant tout avec ce qu'il est : ce qui lui permet une relation vivante à l'inconscient, aux émotions, au corps et surtout, in fine à l'autre ».




Psychanalyste Paris 18
Cabinet de Psychanalyse et Psychothérapie de groupe
3, Square Lamarck
75018 PARIS

Métro Lamarck (ligne 12)

 

Tel : 01 42 58 37 80

 

 

 



La psychanalyse
  • La psychanalyse, c'est aider les gens à devenir ce qu'ils sont. " Dolto.

  • " Le bonheur est un rêve d'enfant réalisé dans l'âge adulte." Anna et Sigmund Freud
  • " Changer, jeter, c'est la même chose mais le premier est plus subtile que le second." Klein
  • " On ne perçoit dans le monde environnant que ce qu'on est soi-même, on se "projette" sans cesse dans chaque objet. " Groddeck
  • " Si vous avez compris, vous avez sûrement tort. " Lacan
  • " Dans les moments où le système psychique fait défaut, l'organisme commence à penser. " Ferenczi
  • " C'est souvent la chose la plus fâcheuse du monde que d'avoir raison. " Adler
  • " Allez mieux d’abord, on analysera ensuite si vous le voulez. " Berne
  • " Lorsqu’on ne parle pas de l’essentiel rien d’autre ne peut être dit d’important. " Yalom
  • " Nous sommes trop enclins à penser la haine dans son opposition à l'amour. " Little
  • " L’attachement est un besoin vital d’être écouté, entendu, compris et soutenu. " Bowlby


 

Articles récents

La perte de l’objet d’amour est l’étape première de la mélancolie, mais aussi du deuil. La mélancolie, selon FREUD, est une dépression extrêmement douloureuse qui fait perdre à un individu tout l’attrait qu’il a pour le monde extérieur.

Lisez la suite


Cette fin du XIXe siècle qui précède les horreurs du XXe est marquée par une certaine idéologie du progrès, une certaine foi dans les Lumières et la Raison


Publié sous le titre original Die Zukunft einer Illusion, L'Avenir d'une illusion est un article de Sigmund Freud paru en 1927. Subdivisé en 10 chapitres, il questionne le devenir de la religion à travers la culture, en réalisant une rétrospective dans le passé de celle-ci.


Le sujet pose comme présupposé à son traitement deux axiomes : qu’il existerait quelque chose comme un « sujet contemporain » et qu’il serait face à une alternative éthique lui imposant de choisir entre jouissance de l’objet et jouissance de l’identité.


Pour introduire notre propos nous nous appuierons sur la notion de paradigme empruntée parGeorges Lantéri-Laura à TS Khun.