Si ces termes sont facilement utilisés aujourd’hui, parfois hors de leur signification première, la dépression et la mélancolie n’en cachent pas moins des thématiques psychologiques intenses, parfois complexes.



Ces états de dépression ou de mélancolie, bien que différents, puisent leurs origines dans l’inconscient de l’individu. S’appuyant sur des sources tangibles, comme la perte d’un être cher ou au contraire des sources difficilement identifiables, mais n’en restant pas moins concrètes, ces états, reconnus pour la dépression comme une maladie, reposent sur des facteurs inconscients dont l’identification devient une première étape de guérison.


L’orientation de la psychanalyse avec la dépression.


Si la dépression s’exprime par des symptômes tangibles et identifiables ; forte tristesse, sentiment de vide, trouble du sommeil, de l’appétit … sa particularité repose sur la difficulté à en identifier la source. Nous sommes ici dans un cadre ou l’origine du trouble n’est pas connue, ni par l’intéressé ni par son entourage. Pouvant être l’accumulation de différentes expériences ou manque d’expériences, la dépression ne peut que rarement se soigner seule. Si différents cas s’expriment par phases plus ou moins intenses, alors que d’autres sont continus, identifier à partir de l’inconscient de l’individu l’origine de la dépression devient l’objectif du psychanalyste.

Les possibles causes du développement chez un individu d’un état de dépression sont très nombreuses et variées. Elles peuvent également être uniques, ou l’accumulation de différentes expériences ou états qui mènent à une saturation et l’apparition des premiers symptômes. Propre à chacun, l’accompagnement d’un psychanalyste a pour objectif premier de faire ressurgir ces causes dissimulées dans l’inconscient.

Lors de l’échange, le psychanalyste va chercher avec son patient à identifier les conflits internes qui sont l’origine de la dépression, puis à partir de ce point travailler à leur résolution ou atténuation. La prise de conscience puis le traitement de ces troubles permettent à l’individu de sortir de cette dépression et de reprendre un rythme de vie plus simple.

Chacun vit une phase de dépression de façon différente. La dépression reste propre à l’individu, à sa force et aux troubles qui en sont l’origine. La psychanalyse vise à accompagner l’individu vers une porte de sortie et un état plus stable et serein.

La mélancolie, concept accru de la dépression.


Loin de la mélancolie poétique qui nous fait doucement regretter les acquis du passé, derrière le terme de la mélancolie se cache un concept bien plus important et moins lyrique. La mélancolie est un état continu et diffus.

On parle alors de dépression mélancolique lorsqu’aux symptômes « classiques » de la dépression, s’ajoute un dégout ou une totale perte d’intérêt pour votre propre personne. Les risques déjà existants sont alors plus importants encore, menant certains à des gestes dramatiques par des passages à l’acte.

Ce sentiment de mal-être allant parfois jusqu’à une profonde haine de soi puise également sa force dans l’inconscient de l’individu. Dans certains cas, nous transposons des sentiments négatifs que nous avons à l’encontre d’autres personnes ou situation vers notre propre identité, faisant alors converger tous ces sentiments négatifs vers une seule personne, nous.

De façon similaire au traitement de la dépression, l’objectif du psychanalyste va être l’identification et le traitement de ces troubles, pour rétablir un amour propre primordial pour soi, en renarcissisant l’être.
 

Pour vous accompagner vers la sortie de phase de dépression et une rémission à long terme, contactez-moi à mon cabinet de psychanalyse à Paris 18, pour échanger ensemble sur votre situation et y trouver des solutions.

Cabinet de Psychanalyse et Psychothérapie de groupe
3, Square Lamarck
75018 PARIS

Métro Lamarck (ligne 12)

 

Tel : 01 42 58 37 80

 

 

 



La psychanalyse
  • La psychanalyse, c'est aider les gens à devenir ce qu'ils sont. " Dolto.

  • " Le bonheur est un rêve d'enfant réalisé dans l'âge adulte." Anna et Sigmund Freud
  • " Changer, jeter, c'est la même chose mais le premier est plus subtile que le second." Klein
  • " On ne perçoit dans le monde environnant que ce qu'on est soi-même, on se "projette" sans cesse dans chaque objet. " Groddeck
  • " Si vous avez compris, vous avez sûrement tort. " Lacan
  • " Dans les moments où le système psychique fait défaut, l'organisme commence à penser. " Ferenczi
  • " C'est souvent la chose la plus fâcheuse du monde que d'avoir raison. " Adler
  • " Allez mieux d’abord, on analysera ensuite si vous le voulez. " Berne
  • " Lorsqu’on ne parle pas de l’essentiel rien d’autre ne peut être dit d’important. " Yalom
  • " Nous sommes trop enclins à penser la haine dans son opposition à l'amour. " Little
  • " L’attachement est un besoin vital d’être écouté, entendu, compris et soutenu. " Bowlby

 

Articles récents


Cabinet de psychanalyse et de psychothérapie à Paris 18ème.

Blog.michaelbaralle.fr propose des articles sur la psychanalyse et la psychothérapie en analyse transactionnelle .Entamer u...

Lire la suite


Retrouver le sens de sa vie, exister, vivre !

Retrouver le sens de sa vie, ex...

Lire la suite


Le « vide sexuel » dans le couple

Sexualité, libido et joui...

Lire la suite


Le couple : une histoire paradoxale

Une voie de réalisation avec deux voix distinctesLe couple peut être un...

Lire la suite


La parole qui guérit !

La parole-corps en psychanalyse :Dans la psychanalyse, les êtres humains sont appelés des "par les êtres" ai...

Lire la suite


Aligner sa vie extérieure avec sa vie intérieure

Le dehors et le dedans de nous-même Le cheminement intérieur, ce que les philosophies or...

Lire la suite