Combien de temps dure une psychothérapie analytique ?

Afficher tout

Combien de temps dure une psychothérapie analytique ?

C’est une question légitime pour toute personne souhaitant entreprendre une psychothérapie. La psychothérapie analytique est en effet une démarche qui nécessitera un certain investissement personnel, d’entreprise et financier. Le patient doit donc s’assurer de pouvoir assumer le coût d’un investissement personnel des séances à venir.

Combien de temps dure une séance de psychothérapie ?

La première séance est généralement assez courte (environ 20 à 30 minutes) et sert principalement à aider le psychothérapeute à comprendre les raisons de la venue du patient, ainsi qu’à définir ensemble les modalités d’orientation de la thérapie. 

Ensuite, la durée d’une séance dure 45 minutes et se font en face-à-face.

En revanche, il n’est pas toujours évident pour le patient d’exprimer dès la première séance les raisons de sa venue, souvent par pudeur ou à cause de difficultés de communication propres à sa personnalité. 

Il arrive que le patient ait besoin de plusieurs séances avant de dévoiler ce pourquoi il a fait appel au thérapeute. Le format des rendez-vous pourra alors être adapté selon l’évolution de la thérapie.

La durée d’une psychothérapie

Dans tous les cas, une psychothérapie repose sur une décision du patient : pour trouver les causes de ses souffrances, l’origine d’un mal,… autrement dit l’origine de ce qui fait symptôme, il devra s’engager sur une certaine durée.

Le patient reste bien entendu libre de mettre un terme à la thérapie à tout moment, mais il est essentiel de prendre en compte l’observation du thérapeute. En effet, il serait dommage d’arrêter prématurément une thérapie par un passage à l’acte, alors qu’il peut apparaitre comme nécessaire de développer davantage le travail entrepris.

La durée d’une psychothérapie va donc avant tout dépendre des caractéristiques intrinsèques du patient, des raisons l’ayant poussé à entamer une thérapie ou encore de sa capacité à assimiler et tirer profit des séances par son investissement dans cette thérapie. 

Certaines thérapies vont plutôt viser à soutenir le patient, à lui apporter une aide pour surmonter une période difficile, un événement ponctuel. 

Le patient peut en revanche être atteint par des maux plus profonds, plus ancrés en lui. Un travail de fond sera alors nécessaire, ce qui peut prendre plusieurs années. Il est plus difficile d’estimer la durée d’une thérapie, car le caractère subjectif du psychisme fait que ce qui peut être long et fastidieux à accepter pour un patient le sera peut-être moins pour un autre.

D’une façon générale, pour se rapprocher d’un mieux-être, il est nécessaire de ne pas succomber à l’impatience.

C’est aussi là tout le travail du psychothérapeute : il doit pouvoir entendre et comprendre les mécanismes propres à chaque patient afin de l’accompagner de la meilleure des façons.

Les résistances, qui correspondent à tous les éléments pouvant faire obstacle à la libération de l’inconscient, vont également rentrer en jeu. Là-encore, selon les personnes, il peut y avoir plus ou moins de résistances.

Enfin, la durée totale de la psychothérapie dépend également d’autres facteurs comme la durée des rendez-vous, ou encore les intervalles entre ces derniers. Si il est important que les rendez-vous suivent une certaine régularité afin d’être efficace, la fréquence peut varier en fonction des besoins du patient ou des habitudes du thérapeute. Mais aussi selon l’observation clinique du psychothérapeute. D’une manière générale, les séances ont lieu habituellement avec un rythme de 3 à 4 séances par mois.

Vous l’aurez compris, il n’existe pas un unique modèle de psychothérapie, et l’un des critères les plus importants est la prise en compte de l’investissement du patient devant ses besoins.

Vous souhaitez entamer des séances de psychothérapie analytique à Paris ?

Il vous est nécessaire de vous rapprocher d’un Psychothérapeute, titre professionnel  réglementé. Celui-ci, vous permet de vous assurer que le psychothérapeute est inscrit sur le registre ADELI de l’A.R.S (Agence Régionale de la Santé). Cela vous assure d’un haut niveau de rigueur de sa formation théorique, clinique et pratique.

Dans ce cadre professionnel et réglementé par l’ARS, je suis en mesure de vous accueillir pour un premier rendez-vous dit informatif, dans mon cabinet situé à Paris 18.

Vous pouvez me contacter au 01.42.58.37.80 ou via le formulaire de contact.