Afficher tout

Le lien entre Art et Psychanalyse

La place de l’art aux prémices de la psychanalyse

La psychanalyse est liée à l’art depuis son apparition. Freud s’est toujours intéressé au rôle de la création dans la construction de l’appareil psychique. Par ailleurs, il s’est inspiré de diverses œuvres littéraires pour construire certaines de ses analyses. 

Le complexe d’Oedipe, typiquement, qui est l’une des idées clés qu’il a théorisées, prend racine dans la célèbre tragédie grecque Oedipe Roi, écrite par Sophocle. 

On peut également citer Un souvenir d’enfance de Léonard de Vinci, un ouvrage dans lequel il tente d’explorer l’inconscient de l’artiste en analysant notamment l’une de ses œuvres mettant en scène La Vierge, Sainte-Anne et Jésus.

Si l’art a donc servi d’inspiration pour l’inventeur de la psychanalyse, nous allons cependant voir que ce qui rapproche le plus la psychanalyse de l’art réside plutôt dans leur finalité. 

Art et sublimation

Tout comme la psychanalyse, l’art éveille en nous des mécanismes inconscients, et nous invite à poser un regard neuf sur ce qui nous entoure. 

Cela rejoint le concept de sublimation : cette phase durant laquelle, inconsciemment, nous transformons nos angoisses, nos peurs et nos pulsions en stimulations positives, ou au moins acceptables aux yeux de la société. En se libérant par l’expression artistique, on est alors en mesure d’échapper au refoulement et à la mélancolie, l’art venant substituer et combler le vide induit par la perte de l’objet.

L’œuvre artistique trouverait en effet son origine dans des souffrances que l’artiste va, par le biais de l’esthétisme et de son imagination, transformer en une représentation agréable, pour son créateur comme pour son contemplateur.

Du côté du créateur, la création a un effet libérateur, apporte une meilleure connaissance de soi, et permet une réduction du stress causé par l’accumulation de conflits intérieurs. 

Le contemplateur, en trouvant de l’esthétisme et de la beauté dans les œuvres artistiques, va en tirer jouissance et satisfaction.

De la même façon que la psychanalyse permet d’extérioriser des sentiments ancrés au plus profond de soi, l’art possède donc des vertus thérapeutiques. Mélanie Klein considérait d’ailleurs l’art comme un régulateur de la structure de l’esprit, et de fait, la psychanalyse comme une forme d’art à part entière.

Des méthodes basées sur ce processus ont d’ailleurs vu le jour : l’art thérapie est aujourd’hui fréquemment utilisé pour explorer l’inconscient et répondre à tous types de troubles psychiques.

Le psychanalyste et l’artiste ont donc, malgré les divergences qui résident dans leurs méthodes, des objectifs indissociables. 

Vous souhaitez entamer un travail de psychanalyse/psychothérapie à Paris ? Contactez-moi dès maintenant au 0142583780 ou via ce formulaire de contact.