Qu’est-ce que la psychanalyse corporelle ?

La psychanalyse corporelle est une approche spécifique de la psychanalyse qui consiste à centrer davantage l’analyse sur le corps pour révéler un vécu.

Fondée par Bernard Montaut en 1980, elle s’appuie sur cette idée que le corps possède une mémoire qui lui est propre, et que celle de l’esprit peut s’avérer insuffisante, erronée, ou trop facilement influençable.

Dans cette approche, le corps est utilisé comme un support pour dévoiler ce qui persistait jusqu’alors dans l’inconscient.

C’est la principale différence qui oppose la psychanalyse traditionnelle à la psychanalyse corporelle.

Les lapsus corporels

En psychanalyse corporelle, le psychanalyste va tenter d’amener le patient à émettre des signaux corporels susceptibles de révéler des événements passés, notamment des scènes traumatiques. Ces "lapsus corporels” sont les résultats de l’expression du corps et vont venir ouvrir l’accès à l’inconscient.

Chaque lapsus correspond à une couche spécifique de la mémoire, et plus il est précis et marqué, plus il permet de dévoiler une couche profonde de la mémoire. Leur intensité, par ailleurs, est toujours croissante, ce qui permet, avec l’accumulation des séances, de révéler des souvenirs toujours plus nets.

En étant ainsi confronté à ces événements, le patient sera en mesure de les accepter plus facilement, de se réconcilier avec ce qui le nuit à son équilibre dans le présent.

Les traumatismes en psychanalyse corporelle

Les traumatismes, au sens de la psychanalyse corporelle, sont au nombre de 4, et correspondent à des périodes de l’existence que sont la naissance, la petite enfance, l’enfance et l’adolescence.

Le premier est le traumatisme périnatal. Il est caractérisé par le choc ressenti lors de la naissance, durant laquelle on passe brutalement du ventre de sa mère, zone de confort ultime, à la réalité du monde extérieur.

Les 3 autres sont des traumatismes secondaires et correspondent aux périodes de la petite enfance, l'enfance puis l'adolescence. Ces traumatismes vont, ensemble, créer un schéma comportemental que l'on va répéter à l'âge adulte et ainsi déterminer notre personnalité.

Au terme d’une psychanalyse corporelle, le patient doit avoir revécu chacun de ces 4 traumatismes. La durée de celle-ci dépendra donc du temps nécessaire au patient pour aboutir à ce résultat.

Ce type de psychanalyse est donc adaptée à toute personne qui souhaite en apprendre plus sur sa propre histoire, et/ou vivre en paix avec son passé. Elle ne s'inscrit pas dans un cadre thérapeutique à proprement parler, mais vise plutôt à comprendre d’où l’on vient pour savoir où on en est, et vers quoi on se dirige.

Psychanalyse à Paris 18, je propose des séances de psychanalyse pour vous accompagner dans la découverte de votre intériorité.


Cabinet de Psychanalyse et Psychothérapie de groupe
3, Square Lamarck
75018 PARIS

Métro Lamarck (ligne 12)

 

Tel : 01 42 58 37 80

 

 

 



La psychanalyse
  • La psychanalyse, c'est aider les gens à devenir ce qu'ils sont. " Dolto.

  • " Le bonheur est un rêve d'enfant réalisé dans l'âge adulte." Anna et Sigmund Freud
  • " Changer, jeter, c'est la même chose mais le premier est plus subtile que le second." Klein
  • " On ne perçoit dans le monde environnant que ce qu'on est soi-même, on se "projette" sans cesse dans chaque objet. " Groddeck
  • " Si vous avez compris, vous avez sûrement tort. " Lacan
  • " Dans les moments où le système psychique fait défaut, l'organisme commence à penser. " Ferenczi
  • " C'est souvent la chose la plus fâcheuse du monde que d'avoir raison. " Adler
  • " Allez mieux d’abord, on analysera ensuite si vous le voulez. " Berne
  • " Lorsqu’on ne parle pas de l’essentiel rien d’autre ne peut être dit d’important. " Yalom
  • " Nous sommes trop enclins à penser la haine dans son opposition à l'amour. " Little
  • " L’attachement est un besoin vital d’être écouté, entendu, compris et soutenu. " Bowlby

 

 

Derniers articles

Vous souffrez d'un mal-être chronique, vous êtes fatigué, anxieux, et vous avez tenté de multiples approches qui sont restées vaines ?

Selon Freud, le fantasme est une représentation (consciente ou non) mettant en scène le désir d’un sujet et impliquant systématiquement d’autres personnes que lui.